Lg-Verviers

Publié le 20-02-2014 | Céline Léonard

Phare de Liège : une réalité d’ici 165 jours !

En novembre 2011 naissait l’idée d’intégrer un phare au sommet du Monument Interralié de Cointe. Un projet un peu fou aujourd’hui en passe de se concrétiser grâce, notamment, au soutien de plusieurs entreprises de la région liégeoise…

Le projet

phare de liège

Les membres de l’asbl Phare de Liège (C. Naa, G. Foret et O. Colle) signant la commande du dispositif à JM Leriche (Skylight)

Imaginé dans les années 20, le Monument Interralié de Cointe est né de la volonté de saluer la mémoire des soldats tombés lors de la grande guerre. C’est au pied de ce monument qu’aura lieu, le 4 août 2014, une cérémonie de commémoration du centenaire du conflit.  Le 4 août, c’est également l’échéance que se sont fixés les porteurs du projet Phare de Liège qui aspirent à faire coïncider l’inauguration du Phare avec cette journée de commémoration.

A 165 jours de la date butoir, les membres de l’asbl Phare de Liège (Gilles Foret (Président), Olivier Colle (secrétaire) et Christophe Naa (trésorier) avaient convié la presse devant laquelle ils ont symboliquement signé la commande du dispositif.

Des Parisiens à la technique

Exigeant des compétences très spécifiques, la réalisation du projet a été confiée à la société française Skylight, conceptrice du phare de la Tour Eiffel. Après des essais probants réalisés voici quelques mois, celle-ci s’apprête aujourd’hui à débuter le chantier. « La technologie employée se voudra simple et durable, explique Jean-Marie Leriche, concepteur du phare de la Tour Eiffel. L’objectif est qu’après l’installation, une entreprise locale puisse sans peine en assurer la maintenance et ainsi se réapproprier le projet ». D’une portée d’environ 3 kilomètres, le Phare affichera également une technologie peu énergivore puisque 2.000 watts suffiront à son fonctionnement. Soit l’équivalent d’un fer à repasser…

60.000 € nécessaires

Projet d’envergure, le Phare de Liège nécessitait un budget de 60.000 €. Pour le concrétiser, les porteurs du concept ont pu compter sur l’appui de diverses sociétés et organisations liégeoises. Citons, entre autres, Equip Source Humaine, Neco, le Crowne Plaza, Ethias, Derichebourg, 4M Europe, l’asbl Art & Prestige,… Ces sponsors privés ont d’ores et déjà permis de rassembler 80% des fonds nécessaires. Les responsables du projet comptent aujourd’hui lancer une souscription auprès des particuliers pour récolter les 20% manquant via le site www.kadolog.com/liste :  phare de Liège). Une souscription comparable à celle menée dans les années 20 pour construire le Monument Interralié.

Un vieux rêve

A 165 jours de la concrétisation de leur défi, les porteurs du Phare de Liège espèrent plus que jamais faire ce nouveau repère liégeois un témoin contemporain du premier conflit mondial mais aussi un pôle d’attraction touristique pour la Cité ardente. Et les membres de l’asbl de conclure :   «Rappelons que l’architecte du  Monument Interralié avait dès le départ imaginé un phare au sommet de sa création. La concrétisation de ce projet serait donc aussi la réalisation d’un vieux rêve…»


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑