Publié le 12-05-2014 | c. p.

Computerland fait l’acquisition de 2 sociétés wallonnes

Computerland, société liégeoise de services informatiques vient de faire l’acquisition de deux acteurs IT belges : Altair (infrastructure et réseau) et Orda-S (ERP). COMPUTERLAND étend de la sorte son rayon d’action et son offre globale de services.

A l’origine, Michel Poncelet, fondateur de Computerland, eut l’idée d’ouvrir dans le centre de Liège un des tous premiers magasins d’informatique. Il a pendant 10 ans initié de nombreux Liégeois aux joies des premières générations d’ordinateurs personnels. D’un simple magasin de vente d’équipement informatique, Computerland est devenu, en l’espace de 34 ans, un prestataire de services informatiques et intégrateur de solutions technologiques. La société pèse aujourd’hui 32 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie plus de 190 personnes.

 

Altair, un partenaire évident

Computerland rachète Altair, un partenaire de longue date. Créée en 1995, cette société basée sur le zoning Aéropole de Charleroi, spécialisée dans l’installation et la maintenance de systèmes et réseaux informatiques, investit dans les mêmes technologies que Computerland. Elle focalise son activité sur 4 grands services : l’audit, les projets et infrastructure IT, le Cloud Computing et la délégation de personnel. Altair est une PME de 25 employés. Son chiffre d’affaires est stable depuis plusieurs années (2,8 M en 2013).

 

Orda-S, une nouvelle corde à son arc

Le rachat d’Orda-S s’est imposé comme une évidence afin d’étendre les compétences de Computerland au domaine d’activité d’Orda-S : l’implémentation de 3 logiciels de gestion intégrés (ERP’s).  Numéro 1 en Belgique francophone et au Grand-Duché de Luxembourg pour Microsoft Dynamics, Orda-S compte plus de 250 clients. Computerland va concrètement pouvoir s’appuyer sur les compétences d’Orda-S pour étoffer son catalogue et proposer un panel plus complet de services à sa clientèle. Ce rachat d’Orda-S lui apporte également 3 nouvelles implantations: Liège, Courtrai et le  Grand-Duché de Luxembourg, COMPUTERLAND pourra étendre son business.

Forte de ces acquisitions, Computerland entend désormais rivaliser avec une concurrence jusqu’alors flamande ou internationale.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑