Publié le 14-05-2014 | c. p.

Un nouveau dispositif pour traiter l’incontinence urinaire masculine

Le CHU de Liège et la firme liégeoise MEDI-LINE viennent de mettre sur le marché le Tom-Sling®, un nouveau dispositif chirurgical qui permet de traiter l’incontinence urinaire chez l’homme ayant subi une prostatectomie radicale. Un réel espoir pour améliorer la qualité de vie des patients.

L’incontinence urinaire masculine

L’incontinence urinaire est un symptôme fréquent après toute chirurgie de la prostate, et particulièrement après ablation complète de la glande (prostatectomie radicale) pour cancer. Si après 6 mois, la grande majorité des patients ayant subi une prostatectomie radicale retrouvent une continence acceptable, environ 10% des patients connaissent une situation réellement invalidante, puisqu’ils conservent des difficultés qui vont jusqu’à nécessiter le port de protections particulières.Commercialisé par la société MEDI-LINE, le TOM-Sling® constitue, dans ce cadre, un véritable espoir pour ces patients chez qui la rééducation a de surcroît marqué ses limites. On estime que la population cible qui pourrait en bénéficier représente en Belgique entre 300 et 450 patients par an.

Sans titreTrès précisément, le dispositif chirurgical consiste à implanter une bandelette de polypropylène (matériau choisi pour sa tolérance élevée par le corps) pour comprimer le canal urinaire (urètre). La bandelette comprend deux bras qui sont passés de dedans (sous l’urètre) en dehors (racine de la cuisse) au travers des trous obturateurs.

Une technique chirurgicale éprouvée

A ce jour, 350 patients ont déjà pu en bénéficier au CHU de Liège, avec un taux de réussite élevé (85%) puisqu’ils ont véritablement recouvré un confort de vie parfait ou largement amélioré.

Ce dispositif de compression urétrale est né de la synergie entre différents partenaires. Il est le résultat de plusieurs années de recherche menées par les Professeurs de Leval et Waltregny du service d’Urologie du CHU de Liège. Les prototypes ont été fabriqués par Monsieur Médart à l’atelier mécanique du CHU de Liège. La valorisation économique de ce nouveau dispositif chirurgical a bénéficié de l’assistance de l’Interface Entreprises-Université. Ces synergies ne sont pas sans rappeler celles qui ont rendu possible, il y a 10 ans, la commercialisation du TVT-O, la version féminine de ce dispositif. Aujourd’hui,  le TVT-O, 100% liégeois lui aussi, est le dispositif le plus implanté de par le monde pour traiter l’incontinence urinaire féminine.

Plus d’infos :  www.tom-sling.be

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑