Publié le 29-05-2014 | Céline Léonard

Contraste Architecture : un bureau qui grimpe

Légende : Les 3  fondateurs du bureau : S. Deckmyn, M. Leboutte & F. Tengattini

  • Ils ont décroché le contrat de rénovation du téléphérique de Huy
  • Ils procèderont à la démolition des 3 dernières tours de Droixhe
  • Ils songent à des projets à l’étranger

 

Fondé en 2002 par trois jeunes architectes  – Sébastien Deckmyn, Mikael Leboutte, Fabrizio Tengattini – le bureau wanzois Contraste Architecture surfe sur la vague de la croissance. Si ses trois fondateurs n’ont pas entièrement renoncé à la réalisation d’habitations privées, ils tendent aujourd’hui à se concentrer sur des projets d’envergure aux quatre coins de la province. «Nous couvrons actuellement de nombreux domaines d’activités : bâtiments de bureaux, logements sociaux, halls industriels, réaffectations urbaines,… Sans renier notre activité historique, nous cherchons à privilégier des projets à haute valeur ajoutée, tant par leur complexité que leur aspect technologique.»

 

Une association belgo-française

CONTRAST ARCHITECTUREEt de tels projets, il en fut question voici quelques mois lorsque Contraste Architecture décrocha le contrat de rénovation du téléphérique de Huy, à l’arrêt depuis un accident d’hélicoptère en avril 2012. «Nous sommes tous les trois très attachés à notre région. Quand nous avons appris qu’un appel d’offres, ouvert aux architectes, était lancé, ,nous nous sommes immédiatement positionnés. Bien entendu, nous ne sommes pas experts  en la matière. Raison pour laquelle nous nous sommes associés à des ingénieurs grenoblois spécialisés dans le transport par câble.» Une association qui a convaincu la Ville de Huy. Fort de ce succès, notre trio s’est également positionné pour la remise en service du téléphérique de Namur. «Toujours aux côtés de nos amis français, nous nous sommes vus confier une étude de faisabilité. Si le projet se concrétise, nous espérons évidemment qu’il sera lui aussi placé entre nos mains.»

 

360 logements

Etre architecte, c’est construire des bâtiments… mais aussi parfois en détruire. En mai 2013, Contraste Architecture a ainsi décroché un autre  marché public d’envergure : la démolition des 3 dernières tours de Droixhe,  Avenue de la Croix-Rouge (soit 360 logements) «Ce n’est pas notre premier projet du genre. Nous avons, notamment, mené à bien la réaffectation du site Intervapeur  à Dison. Dans ce cadre, il n’y a pas de place pour la créativité. Notre travail est purement technique et législatif.»

 

Au-delà de nos frontières ?

Comptant aujourd’hui une dizaine de collaborateurs, Contraste Architecture lorgne avec ambition sur l’avenir. «La société a grandi au-delà de nos espérances, soulignent les trois fondateurs. Mais nous ne sommes pas encore rassasiés.»

Pour mener à bien ses projets de croissance, le bureau d’architecture entend s’appuyer sur trois piliers : une grande pluridisciplinarité interne (l’entreprise affiche, notamment, une vaste expertise judiciaire et compte en son sein une cellule énergie développant l’aspect écologique de ses projets), un réseau de partenaires dotés de compétences complémentaires et une démarque qualité solidement ancrée qui lui a permis de décrocher le label CoQual. Des piliers grâce auxquels Contraste Architecture pourrait s’étendre au Nord du pays… et pourquoi pas au-delà : «Nous avons en effet désormais des contacts bien établis sur le sol français. Bien que ce ne soit pas encore le cas aujourd’hui, nous espérons que des appels d’offre européens seront bientôt à notre portée.» 

 

Quelques chiffres 

o   3 fondateurs

o   12 années d’existence

o   10 collaborateurs

o   Des commandes publiques pour près de 50 millions € de travaux

 

Contraste Architecture : Chaussée de Tirlemont n°229 à 4520 Vinalmont (Wanze) –  Tel : 085/25.49.00 –  www.contraste-architecture.net


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑