Lg-Verviers

Publié le 06-11-2014 | Céline Léonard

Emerance Jamagne : la 2ème vie des chambres à air

  • Une architecte liégeoise devenue créatrice de mode
  • Une collection de sacs et accessoires réalisés à partir de chambres à air recyclées
  • Un concept écologique et social

Architecte de formation, c’est à Bruxelles qu’Emerance Jamagne entame sa carrière professionnelle. Devenue mère, cette jeune Liégeoise décide de quitter le brouhaha de la capitale pour une retraite en pleine nature. « Mon compagnon et moi avons fait le choix de nous installer au cœur des Pyrénées espagnoles dans une habitation…rudimentaire (rires) Nous y visions une totale autonomie alimentaire. Eloignés du monde urbain, nous avons dû tout recréer. Un séjour à la rude qui fut extrêmement enrichissant.» 

Le fruit du hasard

Au terme de deux années, l’aventure espagnole prend fin. De retour à Liège, Emerance tend à s’éloigner de sa vocation première. «L’architecture ne m’attirait plus. J’avais besoin de trouver une nouvelle voie. Celle-ci est finalement venue à moi par un heureux hasard. Avec un ami, j’avais pris l’habitude de faire la tournée de certains quartiers le jour des encombrants. C’est ainsi qu’un jour, sans trop savoir ce que j’allais en faire, j’ai récupéré une chambre à air. De retour à la maison, j’ai commencé à manipuler ce boyau de caoutchouc. J’ai immédiatement détecté le potentiel de ce matériau à la fois souple, robuste et imperméable.»

Maindanslesac-vignette-2 L'affranchi-vignette-2

Sacs, boucles d’oreilles,… : à tâtons, Emerance décline sa chambre à air en objets tendance. «Mon entourage s’est de suite montré réceptif. Je me disais, toutefois, que c’était peut-être pour me faire plaisir (rires). En revanche, quand j’ai commencé à avoir des retours positifs de personnes que je ne connaissais pas, je me suis dit qu’il y avait peut-être moyen que je crée une activité dans ce domaine. Chose que j’ai faite en prenant contact avec Job’In Design.»

DSC_4500-2Proche du cuir

Désormais artisane passionnée, Emerance crée ses collections depuis son atelier. « Bien qu’il exige des techniques propres, l’artisanat de la chambre à air est proche de celui du cuir, explique-t-elle. J’ai développé une gamme d’articles qui évolue en permanence au gré des demandes et des inspirations. Porte-cartes, étui pour téléphone portable  et bague à tabac sont ainsi venus compléter les premières créations. Malgré la robustesse du matériau, je veille à concevoir des articles dotés d’une certaine élégance et finesse. J’y adjoins également des tissus colorés pour rompre avec la noirceur initiale.»

 

Dans l’air du temps
Ecologiste dans l’âme, Emerance se dit heureuse de donner une seconde vie à un objet voué à être enfoui ou incinéré. «Au-delà de cette dimension durable, j’ai également tenté de donner une dimension sociale au projet. Je recoure ainsi aux services d’une Entreprise de Travail Adapté pour concevoir de plus grandes séries. Les chambres à air que je récupère sont par ailleurs nettoyées et découpées par des détenus de la prison de Lantin.»

 

De Liège à Bruxelles
Depuis plusieurs mois, des boutiques de Liège et de Bruxelles accueillent les créations d’Emerance Jamagne. « A moyen terme, j’aimerais me tourner vers la Flandre où il existe une clientèle pour ce type d’articles. Je laisserai toutefois ce travail de prospection à un commercial qui m’a rejoint voici quelques semaines. Le démarchage, ce n’est pas mon truc (rires). C’est définitivement au sein de mon atelier que je me sens le mieux.»

 

Emerance Jamagne : Rue Molinvaux n°306 à 4000 Liège  – Tel : 0498/24.96.28 –  www.emerancejamagne.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑