Lg-Verviers

Publié le 19-11-2014 | Céline Léonard

Mithra pose la 1ère pierre de sa nouvelle plateforme de développement et de production

Ce mardi 18 novembre, Mithra Pharmaceuticals a posé la première pierre de sa plateforme de développement et de production dans la zone d’activité économique de l’Arbre Saint-Michel à Flémalle. Cette infrastructure technologique de pointe, d’un investissement total de 116 millions €, devrait être opérationnelle à la fin de l’année 2016.

 

2014-11-17 10.57.06-2Créée en 1999 par François Fornieri, Mithra Pharmaceuticals s’est hissée, en seulement quelques années, à la tête du domaine de la « santé féminine » en Belgique et au Grand-Duché du Luxembourg avec 45,1 % de parts de marché dans le domaine de la contraception.

Désireuse de poursuivre sa marche en avant, la firme liégeoise lance aujourd’hui la construction d’une plateforme technologique de pointe. Baptisée Contract Development and Manufacturing Organisation (CDMO), celle-ci verra le jour dans la zone d’activité économique de l’Arbre Saint-Michel à Flémalle. «Grace à cet outil, Mithra pourra maitriser l’entièreté de son process, depuis le stade de la recherche jusqu’à la phase de production, explique François Fornieri, CEO. En résultera un gain de temps important pour la mise sur le marché de nouveaux médicaments.»

Un « hub » pharmaceutique

La plateforme conçue par Mithra présentera la particularité d’être un lieu ouvert. Elle entend ainsi accueillir en son sein d’autres sociétés du secteur pharmaceutique, PME, grands groupes, spin-off ou start-up. « Nous voulons aider des entreprises belges à s’exporter mais aussi aider des sociétés étrangères à s’implanter en Europe», poursuit François Fornieri. Le CDMO mettra ainsi à leur disposition les moyens de concrétiser leur projet : un centre d’expertise en R&D, un outil de production, des spécialistes de la règlementation relative au lancement de nouveaux médicaments sur le marché européen et des analystes financiers.

Diverses sociétés belges, indiennes et américaines ont déjà fait montre de leur intérêt. « Ces dernières bénéficieront de la technologie développée par Mithra, notamment, en matière de polymères et d’injectables. Ce que nous appliquons dans le domaine de la gynécologie, d’autres pourraient le transposer dans d’autres  domaines thérapeutiques.» Un outil en phase avec la philosophie de Mithra donc qui, depuis sa création, veille en permanence à développer de nouvelles collaborations et synergies avec d’autres entreprises du secteur pharmaceutique, des universités ou centres de recherche.

Plus fort que la crise

Le Ministre de l’Economie, de l’lndustrie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude Marcourt, a tenu à saluer le nouveau projet d’implantation de Mithra Pharmaceuticals. « cet ambitieux  projet de développement d’une PME wallonne qui se positionne comme leader mondial dans son domaine d’activités nous rappelle que la Wallonie reste une terre d’innovation et d’entrepreneuriat. Au cœur d’un écosystème unique au monde dans les domaines de la santé, de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies, le projet de Mithra Pharmaceuticals rencontre parfaitement la stratégie industrielle mise en place dans le cadre du Plan Marshall et, précisément, dans la politique des pôles de compétitivité.»

François Fornieri voit plus loin que « sa » région liégeoise. « Ensemble, nous sommes plus forts contre les conséquences de la crise. Nous devons nous ouvrir vers le monde. Le passé confirme notre potentiel », explique-t-il. « Le temps où la Wallonie était une grande puissance industrielle n’est pas si loin. Et au temps de la principauté de Liège, Liège et Hasselt avaient rassemblé leurs forces pour développer une économie solide pour la région. Pourquoi ne pas recommencer. »

Un investissement de 116 millions d’euros

Cette toute nouvelle plateforme de développement est construite sur un terrain de 3 hectares (avec une option sur 4 hectares supplémentaires). Un investissement de 116 millions d’euros au total. Sur la période 2014-2016, 70 millions d’euros seront investis. Ces fonds sont répartis entre le fondateur, l’Intégrale, ING Lease Belgium et les invests publics Meuse-Invest et SRIW. Cette plateforme devrait être opérationnelle à la fin de l’année 2016. Plus de 250 travailleurs devraient y officier.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑