Publié le 21-11-2014 | c. p.

L’ULg crée le 1er incubateur de projets entrepreneuriaux étudiants en Belgique francophone

L’Université de Liège a inauguré le VentureLab, le premier incubateur créé en Belgique francophone destiné à l’entrepreneuriat des étudiants et des jeunes diplômés. Le VentureLab s’adresse à tous les étudiants de l’ULg ainsi qu’à ceux du Pôle académique Liège-Luxembourg (Hautes Ecoles,…) et aux jeunes diplômés de ces institutions, soit un public de référence de 50.000 jeunes.

b_surlemont

Bernard Surlemont

L’objectif du VentureLab est de sélectionner et de coacher des projets entrepreneuriaux conçus par les étudiants (quelles que soient leurs filières) pendant leurs études et/ou juste après leur diplôme. L’incubateur est notamment accessible aux étudiants de l’ULg bénéficiant du statut Etudiant entrepreneur (une première également en Belgique francophone, mise en place par l’ULg en 2014). Le VentureLab offre à la fois un espace de co-working, des services et actions… ainsi qu’un coaching individualisé par trois entrepreneurs expérimentés en résidence (Hubert Brogniez, Luc Pire, Philippe Woitrin). A son lancement, il dénombre déjà 10 projets incubés développés par 15 étudiants ou jeunes diplômés.

Initié au sein de HEC-Ecole de gestion de l’ULg par Bernard Surlemont, professeur d’entrepreneuriat, le VentureLab ambitionne de devenir un hotspot international pour étudiants entrepreneurs, notamment en développant un réseau avec des initiatives semblables en Europe (par exemple : EssecVenture Paris, StartUp Sauna Helsinki,…).

Aider le passage à l’acte entrepreneurial
93% des jeunes de moins de 30 ans ont une attitude favorable vis-à-vis de l’entrepreneuriat, 43% d’entre eux envisagent de créer une entreprise dans un avenir proche mais moins de 3% passeront à l’acte entrepreneurial à la sortie de leurs études… (source : AMWAY –GFK Global entrepreneurship 2014 et GEM 2013) Peur de l’échec, manque de temps et de soutien…? Les jeunes veulent développer des activités qui répondent aux défis actuels de la société, ils sont porteurs de nombreuses idées originales mais trop peu sont concrètement testées et voient finalement le jour parce qu’il manque un chaînon manquant entre l’idée et le projet. Pour Bernard Surlemont, le VentureLab est ce chaînon manquant, « en amont des dispositifs d’accompagnement tels que, par exemple, Job’In, LeanSquare ou WSL, qui s’adressent à des personnes déjà bien avancées dans leur projet.»

Coacher, pas cocooner !
C’est sur présentation d’un dossier que les étudiants et jeunes diplômés accèdent au VentureLab. Ils sont sélectionnés par un jury. Les étudiants du programme HEC-ULg Entrepreneurs (master en gestion à finalité spécialisée en entrepreneuriat) et les étudiants bénéficiant du nouveau statut Etudiant entrepreneur à l’ULg ont accès au VentureLab, mais celui-ci est ouvert à tout autre étudiant de l’ULg et du Pôle académique Liège-Luxembourg ainsi qu’aux jeunes diplômés.« Peu importe leur filière d’études, mais nous sélectionnons des étudiants qui démontrent
leur motivation. Car nous sommes là pour coacher, pas pour cocooner ! », explique Bernard Surlemont.

Un écosystème marqué par une forte culture entrepreneuriale
Le VentureLab offre des services multiples aux porteurs de projets sélectionnés.

  • Un espace de co-working, équipé de matériel informatique, connexions internet, téléphone, imprimante, copieur, …
  • Un service de réception de courrier
  • Trois coachs entrepreneurs en résidence expérimentés pour un suivi personnalisé

⇒ Hubert Brogniez, fondateur de Finalyse (80 collaborateurs)
⇒ Luc Pire, « fondateur multirécidiviste » (édition, chèque Lire, foire du livre,…)
⇒ Philippe Woitrin, fondateur de Lima, multinationale active dans le secteur de l’alimentation biologique

  • Un projet porté par le Pr Bernard Surlemont (HEC-ULg), reconnu dans le domaine de l’entrepreneuriat, co-fondateur de FREE (fondation pour le développement de pédagogies favorables à l’entrepreneuriat dans l’enseignement), fondateur de la formation (master) HEC-ULg  Entrepreneurs, de SEED (devenu CIDE-SOCRAN), dispositif d’accompagnement d’entrepreneurs à potentiel de croissance, du fonds de venture capital E-Capital, et de la plateforme de soutien à la créativité ID-Campus.
  • Des conseils, des chèques entrepreneurs (heures de consultation d’experts juridiques, fiscaux, technologiques, comptables, marketing,…), des modules de formation, conférences,…
  • Un soutien en développement de réseau professionnel (networking)

A son entrée en incubation, le candidat passe par une période d’essai de trois mois afin de se familiariser avec le processus de fonctionnement du VentureLab, période permettant également d’évaluer sa motivation et la pertinence de son projet entrepreneurial. L’intégration au VentureLab coûte 200 euros/mois au porteur de projet. Si le projet échoue ou est abandonné, le compteur est remis à zéro. La somme n’est due que quand l’entreprise
est créée et devient rentable. « Nous prenons le risque avec les porteurs de projets. C’est une manière de les responsabiliser », déclare Bernard Surlemont.

Une campagne de crowdfunding
53686cf7357061b533a243d1Afin d’élargir ses capacités d’intervention et de stimuler l’adhésion du public et des entreprises régionales à ses objectifs, le VentureLab lance une campagne du crowdfunding via la plateforme Crowd’In, créée par des jeunes diplômés du programme HEC-ULg Entrepreneurs.

Pour Albert Corhay, professeur à HEC-ULg et Recteur de l’Université de Liège, « le VentureLab est un outil que l’ULg souhaite mettre à la disposition de l’ensemble des étudiants du Pôle académique Liège-Luxembourg. C’est une manière concrète de stimuler la culture entrepreneuriale chez les jeunes, ce dont notre région a besoin, et de les aider à un stade précoce de leurs projets afin de maximiser leurs chances de réaliser leurs rêves d’entreprendre.»

niessenA l’occasion de l’inauguration du VentureLab, Wilfried Niessen, Doyen et Directeur général ff de HEC-Ecole de Gestion de l’Université de Liège, déclare : « Une des missions de HEC-ULg est d’être un acteur-clé du développement socio-économique de notre région. Nos jeunes entrepreneurs sont des acteurs de changement en puissance. En les accompagnant dans les différentes étapes de création de leur entreprise, nous voulons les aider à réaliser
leurs ambitions et à apporter des réponses innovantes aux défis qui sont les nôtres. »


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑