Lg-Verviers

Publié le 24-11-2014 | c. p.

SolarCycle : quand les panneaux photovoltaïques redeviennent des matières premières

Le projet SolarCycle, mené notamment au sein du laboratoire GREEnMat de l’Université de Liège, en Faculté des Sciences, travaille à l’élaboration d’un recyclage applicable à tous les panneaux photovoltaïques à base de silicium. La gestion des déchets des panneaux photovoltaïques constitue une réalité de demain, l’objectif étant de les collecter, de les recycler et de valoriser les fractions matières issues du procédé de recyclage à hauteur de 80 % d’ici 2019.

L’Europe (avec l’Allemagne en tête) fait figure de leader mondial d’installation de panneaux photovoltaïques, avec l’équivalent de plus de 81.000 MW installés. Si la garantie du constructeur assure une performance de 80 %, ces panneaux photovoltaïques peuvent subir des phénomènes de vieillissements anormaux et des dégâts divers après une vingtaine d’années de fonctionnement. Des panneaux de première génération arrivent donc déjà, prématurement ou non, en fin de vie. Dans ce contexte, et pour répondre à la directive européenne qui contraint à la collecte et au recyclage à partir de 2015, le projet SolarCycle vise à la mise au point d’une technologie générique de recyclage applicable à tous les types de panneaux
photovoltaïques à base de silicium.

Débuté en septembre 2012, le projet SolarCycle est le fruit de la collaboration entre deux groupes de recherche – GREEnMat à l’ULg et 4MAT à l’ULB – et deux PME wallones actives dans le secteur du recyclage – RECMA scrl-sf et COMET TRAITEMENT S.A. Il s’agit d’établir des protocoles de démantèlement et de tri des fractions qui minimisent la perte des matières dont des métaux rares (cuivre, argent) et maximisent les possibilités de réutilisation de celles-ci avec la plus haute valeur ajoutée.

L’objectif de SolarCycle est de s’inscrire dans un cadre d’économie circulaire, en collectant les panneaux dans une zone de 500 km autour de Liège et en atteignant un taux de revalorisation de plus de 95 %.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑