Publié le 27-11-2014 | Jacqueline Remits

La brique crue, qui l’eût cru ?

La briqueterie de Wanlin, qui a fermé ses portes en 2013, les a rouvertes cette année sous le nom d’Argibat. Son coeur de métier : la fabrication de briques crues, mortier et enduits de plafonnage. Objectifs : développer le marché belge, puis s’ouvrir aux marchés étrangers dès 2015

emmanuel-nonet

Emmanuel Nonet

L’an dernier, le groupe autrichien Wienerberger, propriétaire de la briqueterie de Wanlin, annonçait la fermeture de l’usine centenaire. Aujourd’hui, cette entreprise du sud de la province de Namur redémarre sous le nom d’Argibat. Si la briqueterie a été fondée en 1911, la fabrication de briques dans la région est bien plus ancienne. Depuis longtemps, l’argile de Wanlin est reconnue pour ses qualités. La brique rouge qui en est tirée est appelée « brique de fer » tant elle est dure. A son apogée, la briqueterie produisait plus de 17 millions de briques par an. En 2002, elle a rejoint Wienerberger. Dix ans plus tard, le coût énergétique de production de briques cuites était devenu trop important et, en avril 2013, la direction annonçait la fermeture de l’usine. Alors que les fours étaient définitivement éteints, nul ne savait ce qu’il allait advenir du personnel de l’usine et du site de production. C’est alors que deux atouts, l’argile de qualité et le personnel expérimenté, donnent à Emmanuel Nonet, du groupe Nonet, l’idée de reprendre l’usine. « Voici six ans, quand j’ai rénové ma maison au moyen de briques d’argile pressées une à une, je ne pensais pas me retrouver un jour à diriger l’usine !, se souvient Emmanuel Nonet, administrateur délégué d’Argibat. J’y ai vu une réelle opportunité de développement. » La reprise du site de la briqueterie de Wanlin est un projet commun de Nonet et Thomas & Piron. En juillet 2014, le premier a repris l’outil de production et fondé deux sociétés, Argibat SA et Recybat SA, un centre de recyclage de déchets de construction, dont il est actionnaire principal.

Briques crues pour constructions basse énergie

Entre juillet et septembre, avec une dizaine de personnes reprises de l’ancienne équipe qui en comptait 25, l’usine a été remise en fonction et adaptée pour répondre aux nouveaux besoins de la chaîne de production. Celle-ci a été relancée en septembre. Elle se concentre dans un premier temps sur la fabrication d’une gamme de briques en argile crue, de mortier et d’enduits de plafonnage. « S’il n’est plus question de cuire des briques à Wanlin, les qualités de l’argile locale peuvent être exploitées dans la fabrication de matériaux de construction à haute valeur ajoutée, détaille François Nonet, chargé de communication du groupe Nonet. L’argile crue est utilisée sous diverses formes en construction : brique, mortier, enduit de plafonnage, enduit de finition, ou sous forme de peinture. Ce matériau naturel présente des performances plus élevées que les matériaux traditionnels pour la régulation du taux d’humidité et l’apport d’inertie thermique. Il offre aussi un confort acoustique important. L’argile crue se révèle particulièrement utile dans les constructions contemporaines de type basse énergie ou passives. Par ses qualités de régulation de la température et d’absorption/résorption naturelle de l’humidité, elle permet de réaliser des économies d’énergie importantes. Ces matériaux, qui nécessitent très peu d’énergie pour leur fabrication, peuvent être mis en œuvre selon des techniques modernes, adaptées aux contraintes de rentabilité sur chantier. L’argile, extraite sur le site de production, ne nécessite pas de transport. Ces matériaux naturels sont entièrement recyclables. »

 

Formations pour professionnels

La société entend participer activement à une plus grande distribution des matériaux à base d’argile qui représentent une réelle alternative aux matériaux traditionnels. « Ils offrent des performances égales ou supérieures, sont facilement mis en œuvre et sont désormais disponibles à un prix concurrentiel, reprend François Nonet. » Argibat s’adresse actuellement aux entreprises générales et de plafonnage. « Nous allons organiser des formations à leur intention. La demande est importante envers des professionnels qui ont déjà fait le pas. Nous travaillons à la constitution d’un réseau de revente. Une campagne est prévue auprès du grand public. » Si Argibat croit au potentiel du marché belge, elle va également diversifier sa gamme avec d’autres produits et s’ouvrir aux marchés étrangers dès 2015.

 

Argibat (siège d’exploitation) : Petit Wanlin n°1 à 5564 Houyet  – siège social : rue François Steignier, n°54 à 5170 Bois-de-Villers – www.argibat.com

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑