Wallonie

Publié le 09-02-2015 | c. p.

EUROQUITY : une plateforme visant à favoriser la croissance des PME

L’accès aux capitaux par les PME est essentiel pour leur développement.  Il est donc primordial que l’offre de financement soit adaptée à leurs besoins et que l’accès aux capitaux leur soit facilité.

Force est de constater qu’à ce jour trop de PME sont sous-capitalisées, cette dépendance financière peut mettre en péril la viabilité de l’entité en période de basse conjoncture, la trésorerie devenant rapidement exsangue avec des charges incompressibles, ce qui peut rapidement entrainer l’entreprise dans une impasse. On constate ainsi une forte corrélation entre la durée d’existence de l’entreprise et sa solvabilité.

Plus particulièrement, la levée de fonds propres constituent pour les entreprises présentant un potentiel de croissance un élément sine qua non pour leur permettre de se doter d’une structure financière équilibrée et solide, et de financer leur développement.  L’amélioration de la solvabilité constitue un réel levier afin de faciliter l’obtention de crédits bancaires, dans un contexte économique difficile et soumis à l’évolution des normes prudentielles applicables au secteur :

Niveau des fonds propres des PME et les difficultés  rencontrées par ces dernières dans l’obtention et/ou les conditions des crédits bancaires sont intimement liés.

Il importe donc de mener des initiatives visant à encourager le marché du capital à risque, à défaut desquelles les PME se trouveront inexorablement entravées dans leur croissance.  Résoudre cette problématique nécessite de s’atteler à divers aspects : la sensibilisation des entreprises à l’ouverture du capital, la structuration et la lisibilité de l’offre, faciliter la rencontre entre les sociétés/porteur de projet et les investisseurs publics et privés.

La SOWALFIN a  identifié le besoin de mener de nouvelles actions à l’attention des PME, complémentaires au soutien du financement bancaire, au financement par les outils publics (capital et prêts) , et à l’encouragement des activités des acteurs privés en capital investissement.

Cette expérience a été menée avec succès dans deux structures en France et en Allemagne, à savoir Bpi France qui a lancé le projet en 2008 – et la KFW depuis 2012 –  sous le nom d’EUROQUITY.  Cette initiative est ouverte à des partenariats européens, et la SOWALFIN y a adhéré fin 2014 et ce pour l’entièreté de la Belgique.

Outre les banques, la SOWALFIN dispose d’un réseau permettant de drainer vers la plate-forme les entreprises en recherche de financement haut de bilan.  Par ailleurs, elle assure le rôle de coordination des Invests qui peuvent également amener les dossiers qui sont en manque de fonds propres, tant pour les starters/spin-off/spin-out que pour les PME plus matures en croissance.

L’utilisation de la plateforme web est gratuite :

La Solwafin – acteur neutre – assurera le bon fonctionnement de la plate-forme, avec toutes les précautions d’usage, et mène des actions de sensibilisation aux renforcements des fonds propres.

Les entreprises rédigent une fiche signalétique comportant les informations nécessaires pour susciter l’intérêt d’investisseurs potentiels – l’entrepreneur y définit ses critères de levée en capital.

Au niveau des investisseurs, ils définissent leur profil le plus précisément possible de manière à augmenter la transparence de leur stratégie d’investissement, et donc l’efficience de la plate-forme. Un système d’alertes est d’application.

L’investisseur rentre en contact avec la société via une messagerie protégée et intégrée à la plateforme.

Les conseillers seront représentés sur la plate-forme, et pourront proposer leurs services afin d’accompagner les entreprises / investisseurs qui le souhaitent.

« Cette initiative permet à la PME de diversifier les formes de financement par l’ouverture de son capital à des tiers. Un pacte d’actionnaire assure les limites de la prise de participation à négocier. L’objectif de EuroQuity est ainsi de garantir une assise financière forte à la PME dans ses projets de création, croissance, et acquisition ». Outre l’apport en capital, des partenariats technologiques peuvent être également noués. »

Le Ministre en charge de l’économie, Jean-Claude Marcourt, tient à préciser : « Nombreuses sont les PME belges, de par leur souplesse et réactivité, qui ont pu résister à la crise financière. Par cette initiative, elles auront en outre accès aux capitaux et expertises externes nécessaires pour les accompagner dans leurs ambitions de croissance. »


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑