Publié le 05-03-2015 | c. p.

Jumatt : 50 bougies et un nouveau concept de maison de 50 m² au sol

Pour anticiper les évolutions du marché de la construction unifamiliale, Jumatt lance deux nouvelles activités : la construction de maisons compactes et évolutives, et la vente de structures prééquipées aux professionnels de la construction.

Un marché en mutation
Entre 1996 et 2013, le nombre de permis octroyés en Belgique pour des nouvelles constructions unifamiliales a diminué de plus de 33%, passant de 31 631 à 21 037, selon les chiffres de Statbel. Le recul a même atteint 35% en Wallonie (de 9 183  à  5 973 permis sur la même période). Différentes évolutions sociétales, financières, spatiales et réglementaires expliquent cette chute brutale et la modification en profondeur du marché de l’habitation familiale.

La hausse du nombre de divorces, l’augmentation de la durée de vie et une mobilité professionnelle accrue induisent de nouveaux besoins de logements économiques et flexibles. Selon les données de Statbel, la surface moyenne bâtie a régressé de plus de 25% en un peu moins de 20 ans, évoluant de 129 m² en 1996 à 96 m² en 2014.

La capacité d’emprunt des jeunes ménages est plus réduite aujourd’hui, du fait de l’incertitude économique et de la frilosité des banques, alors que le budget moyen d’une construction neuve (achat du terrain compris) s’accroît. En ce qui concerne ses propres clients, Jumatt constate que les liquidités moyennes nécessaires pour un projet de construction unifamiliale neuve ont grimpé de 29 000 euros en 2008 à 87 000 euros en 2013.

 Le manque de terrains à bâtir, tant en Wallonie qu’en Flandre, ainsi que la complexité croissante des projets de construction (contraintes liées au terrain, gestion de la sécurité, performance énergétique des bâtiments, exigences urbanistiques, etc.) font de plus en plus basculer le marché vers les professionnels que sont les lotisseurs, constructeurs et promoteurs immobiliers.

Des habitations de 50 m² au sol
Tablant sur ses 50 ans d’expérience, l’entreprise de construction Jumatt, spécialiste de l’ossature bois, répond par une offre appropriée aux évolutions du marché de la construction unifamiliale. Elle présente à Batibouw un nouveau concept d’habitation compacte, combinable et évolutive, s’inscrivant ainsi pleinement dans la tendance en vogue du affordable housing. Imaginez un groupe de deux maisons mitoyennes de 50 m², permettant à un jeune ménage de s’installer dans une des unités et de mettre en location la seconde pour aider au financement de l’ensemble. Il sera possible ultérieurement de réunir les deux entités en une seule, plus spacieuse, mieux adaptée à l’évolution de la famille et aux revenus du ménage, pour rescinder ensuite l’ensemble lorsque les enfants auront quitté le cocon familial. Ou envisagez l’option inverse : une maison de 100 m² au sol avec des parois résistantes au feu séparant deux futures entités, de façon à pouvoir diviser le bien facilement par la suite, selon les évolutions familiales ou encore une maison confortable construite en 2 phases : « Un permis peut être demandé pour une maison de 80 ou 100 m² au sol, dont 50 m² autonomes construits immédiatement et 30 à 50 m² supplémentaires bâtis plus tard », commente Patrice Clément, directeur commercial de Jumatt. Autre avantage non négligeable pour le futur propriétaire d’une maison Jumatt : celui-ci ne paie aucun acompte et n’effectuera le paiement total qu’à la remise des clés de son habitation.

Une offre sur mesure pour les pros
Parallèlement à cette nouvelle offre pour les particuliers, Jumatt lance, cette année aussi, des solutions spécifiques pour les professionnels de la construction, qui ne représentaient jusqu’ici que 5% environ de son carnet de commandes. Grâce à son concept unique de préfabrication en atelier, Jumatt se propose d’exécuter le gros œuvre, la menuiserie extérieure, les éléments techniques et une partie de la finition intérieure (sanitaires, portes, sols…) pendant que son client-maître d’ouvrage prépare le terrain, construit les fondations et place les égouttages. Jumatt réalise ensuite l’assemblage final sur chantier en… un seul jour, tandis que son client professionnel parachèvera le travail en plaçant le revêtement extérieur (briques, crépi, bardage…). Les avantages pour le maître d’ouvrage en termes de délais de construction, de risques et d’engagement financier sont évidemment considérables. « Il diminue son besoin en fond de roulement très sensiblement et ramène ses risques à zéro pour les postes concernés, évitant les problèmes de disponibilité de main-d’œuvre, de retards liés aux intempéries, de vols sur chantier, etc.  Il peut aussi accélérer la production lorsque la demande est forte et mener de front un nombre de projets nettement plus important, accélérant ainsi au maximum la rotation de son capital », précise Patrice Clément.  « La clé de cette offre réside principalement dans notre atelier de fabrication de 12 000 m², dans lequel les maisons en construction avancent sur une chaîne à la manière des voitures sur les lignes de montage automobile. Notre longue expertise et le fait de maintenir tout le procédé de construction à l’abri des intempéries nous permettent de livrer un produit absolument fiable. » Pour preuve : Jumatt offre une garantie de 20 ans sur la stabilité du bâtiment.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑