Lg-Verviers

Publié le 03-04-2015 | Céline Léonard

Web : cessez d’être un chercheur, devenez un trouveur !

debliquy_py_photo_CNLe Web est, aujourd’hui, incontournable. Toute recherche d’information passe nécessairement par lui. Pour Pierre-yves Debliquy, la quête d’informations est pourtant loin d’être une compétence maîtrisée. Il nous propose un livre qui ne se contente pas d’expliquer comment utiliser Google mais qui nous montre comment utiliser le Web pour trouver ce dont on a besoin.

 

Vous vous intéressez, depuis de longues années, à la recherche d’information sur le Web. Cet ouvrage est le témoin de votre expérience ?
P-y. D. : « Ce livre est en effet le fruit de plus de 15 années de réflexions, d’interrogations, d’essais-erreurs. J’ai rapidement compris que le Web n’était pas une masse informe mais un ensemble de communautés différentes qui publient des informations. Tous les intervenants ne publient pas avec les mêmes intentions. Pour qui, pourquoi, comment : autant de questions qui m’ont animé pour comprendre la sociologie du Web. Mon passage chez un éditeur de moteurs de recherche m’a, dans ce cadre, grandement éclairé.»

Votre livre entend montrer comment trouver ce dont on a besoin sur le net. Peut-il se résumer à un mode d’emploi de Google ?
P-y. D. : « L’objectif n’est pas là. D’autres l’ont fait avant moi, je n’aurais donc aucune valeur-ajoutée. J’aspire ici à donner de l’ambition aux personnes qui cherchent de l’information. Je veux leur dire : sachez que vous pouvez trouver plus. Il existe d’autres outils que les moteurs de recherche et plusieurs stratégies de recherche sont possibles. Une fois l’information trouvée, il existe aussi des moyens pour l’organiser et ainsi faire émerger d’autres résultats.»

Au quotidien, nous recherchons quasi tous des informations sur le Web. On pourrait donc croire qu’il s’agit d’une compétence maîtrisée…
P-y. D. : « Pas totalement ! Nombre de personnes cherchent en exprimant des requêtes simples appelant des réponses simples, non équivoques : quel est le prix de ce billet d’avion; comment s’appelle le Ministre de la Justice ; qui est le patron de telle entreprise… Elles se contentent des résultats trouvés et ignorent lesautres infos qu’elles pourraient puiser. Rares sont ceux qui se lancent dans des questions complexes trouvant leur réponse dans un assemblage d’éléments d’information. Par exemple, quelle est la stratégie de telle entreprise

Vous invitez le lecteur à abandonner sa casquette de chercheur pour devenir un trouveur. Qu’est-ce qui les différencie ?
P-y. D. : « Le chercheur est focalisé sur les outils de recherche. Il est dans une optique question/réponse. Il se limite à quelques outils et se concentre sur les éléments de réponse qu’il espère trouver. Le trouveur se focalise sur l’information qui devrait l’aider. Il cible des informations plus pointues, voire confidentielles, lui permettant de répondre à des questions précises et stratégiques. Il exploite mieux les moteurs de recherche car il connaît leur fonctionnement.»

Le contenu du livre est volontairement peu technique…
P-y. D. : « On n’y retrouve pas (ou peu) de technique spécifique aux moteurs de recherche pour qu’il soit accessible au plus grand nombre. D’autant que la qualité des informations retenues dépend surtout de la qualité des stratégies mises en œuvre pour identifier les bonnes questions et pour chercher les réponses. Je l’ai plus particulièrement rédigé en pensant aux dirigeants de PME. Les étudiants, les chercheurs ou les professionnels de tout bord pourraient aussi y trouver leur compte. Il s’adresse in fine à tous ceux pour qui l’information compte.»

Que peut-il apporter aux dirigeants de PME ?
P-y. D. : « Il peut les rendre plus forts. Je rencontre, régulièrement, des chefs d’entreprise qui connaissent peu leur environnement. Bien sûr, ils ont une bonne appréhension de leur environnement direct. Ils ont des intuitions, souvent justes, nourries par des informations de proximité. Mais quand il s’agit de prendre un peu de hauteur (quelle est la stratégie de ce concurrent, quelles sont les attentes de ce partenaire) ils sont un peu perdus. Tout simplement parce qu’ils ne disposent pas de l’information ou parce que celle-ci est mal rangée. Je veux leur donner les outils pour la trouver, la structurer et l’analyser.»

Pour conclure…
P-Y. D. : « Trois idées à retenir de mon propos : Arrêtez de poser des questions, donnez des réponses ! Question simple, requête complexe-question complexe, requête simple et Détournez les outils

L’auteur
Dès 1995, Pierre-Yves Debliquy se passionne pour la recherche d’information sur le Web. Il mène, rapidement, ses premières activités de veille avant de fonder Euresis (2000), un projet dédié à l’Intelligence Stratégique, Économique ou Territoriale. En 2006, il crée Brainsfeed, premier bureau belge focalisé sur le secteur de l’Intelligence Stratégique pour les PME. Depuis 2012, il travaille en tant que conseiller en Intelligence Stratégique au sein de la SPI. Plus d’infos : blog.euresis.com

Debliquy P-y., Chercher n’est pas trouver, Liège, Edipro, 2015, p.325 (29€) – www.edipro.eu

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑