Publié le 17-04-2015 | c. p.

Maniet-Luxus : 30 années d’existence dans le monde de la chaussure

Fondée en 1985, la S.A. Chaussures Maniet connaît une croissance importante en dépit du climat économique parfois morose. En pleine expansion, depuis 20 ans, l’entreprise  a progressé régulièrement en termes de chiffre d’affaires, cash-flow et effectif. En 2015, son chiffre d’affaires devrait dépasser 58 millions d’euros, soit 3 millions d’euros de plus que l’année précédente et une progression de 5,45 % en un an. Elle a réalisé une augmentation de 25 millions d’euros de son chiffre d’affaires depuis 2010, soit une progression de 56,9 % en 5 ans. La S.A. Chaussures Maniet totalise un effectif de 300 employés. Depuis 2010, elle a embauché 70 nouveaux collaborateurs, soit une progression de 30,43 % de son effectif.

Tout a commencé en 1903, à Montignies-le-Tilleul, dans la région de Charleroi. Le premier magasin familial sera ensuite réimplanté dans ce chef-lieu du Hainaut avant de s’accompagner d’un second point de vente à Bruxelles. Sous le nom d’Alexandra, la première boutique de Stockel offrait une surface de 30 m2.

Aujourd’hui, implantée principalement en Wallonie, la S.A. Chaussures Maniet regroupe deux types de points de vente : 15 Boutiques Maniet, se présentant comme des petites surfaces. Certaines sont situées dans des centres commerciaux, d’autres dans les « shop-in-shop » des « Galeria Inno » dont l’une à l’Inno de Bruxelles, rue Neuve, sur une superficie de 750 m2. Les 15 magasins Luxus, quant à eux, sont plus développés en superficie et localisés hors des sites urbains. Dédiés aux achats familiaux, ils proposent un plus grand choix avec  un département chaussure, textile, accessoires et bagagerie. A cela s’ajoute un grand Outlet à Corbais.

Des projets d’extension
La S.A. Chaussures Maniet continue sa progression en augmentant de façon stratégique et significative le nombre de ses points de vente. En août prochain, au Grand-Duché de Luxembourg, dans le shopping center « Massen » à Wemperhardt, un second magasin est prévu. Elle souhaite développer son implantation sur les axes routiers. Après l’E 411, pourquoi pas l’E 42 et l’E 25 ? Les villes de Liège et Namur sont également ciblées. Une dizaine de nouveaux points de vente sont projetés en Wallonie dans le but de devenir un leader du marché dans cette région. La large offre de cette enseigne, regroupant 250 marques de chaussures, textile et accessoires et plus de 2500 modèles pour hommes, femmes et enfants serait alors à rapprocher de celle du géant Torfs, implanté en Flandre, sur le même créneau. Un anniversaire fêté sous les meilleurs auspices !

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑