Publié le 03-02-2014 | c. p.

ISSOL : un nouveau marché à Saint-Malo

L’entreprise verviétoise ISSOL vient de remporter un nouveau marché, celui de la médiathèque de Saint-Malo, un ouvrage du bureau d’architectes parisiens « AS Architecture-Studio », qui compte parmi les plus prestigieux du monde. Ce projet comprend une médiathèque, trois salles de cinéma, un foyer, une brasserie, et une cafétéria. Ce vaste complexe de 6 000 mètres carrés s’inscrit comme le nouvel emblème de la ville. L’investissement s’élève à 15 millions d’euros. La touche finale revient à ISSOL chargée d’intégrer harmonieusement une vaste couverture photovoltaïque.

De nouveaux matériaux actifs
Le bureau d’études d’ISSOL a développé la vague photovoltaïque en étroite collaboration avec le bureau d’architectes parisiens « AS Architecture-Studio ». Les ingénieurs d’ISSOL ont mis au point un vitrage feuilleté photovoltaïque (bi-verre) noir dont l’ensemble forme une verrière de 1 000 mètres carrés en dessous de laquelle le public circulera. Ces vitrages, véritables matériaux de construction actifs, répondent à des normes spécifiques liées au secteur de la construction.

ISSOL met également au point le système d’intégration des vitrages photovoltaïques sur la sous-structure en acier. Les produits développés dans le cadre de ce projet sont fabriqués exclusivement chez ISSOL en Belgique.

La livraison des éléments est prévue au plus tard à la fin mars 2014. Sur place, à Saint-Malo, les équipes d’ingénieurs de l’entreprise belge interviendront dans la pose et la gestion du projet en étroite collaboration avec l’entreprise locale Emeraude Solaire.

Dans un contexte accusateur
Dans un contexte politique et médiatique qui tend à accuser le photovoltaïque et les énergies renouvelables en général de tous les maux, ISSOL continue de remporter des projets significatifs, novateurs et de très grande envergure, et ce, en poursuivant sa politique qui consiste à réaliser des solutions photovoltaïques intégrées qui deviennent de véritables éléments de la construction. Le dossier « Saint-Malo » en est une nouvelle illustration, une de plus pourrait-on dire dans le cas d’ISSOL.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑