Publié le 21-02-2014 | c. p.

Un Pacte pour la Wallonie : 3 chantiers pour un redressement économique

eddyCe vendredi 21 février à Namur, le Ministre wallon de l’Economie Jean-Claude Marcourt a présenté le rapport du projet « Zénobe 2 », intitulé : « Un Pacte pour la Wallonie – Le redressement socioéconomique de la Wallonie : l’affaire des citoyens ».

Dans la foulée de la commission Zénobe 1 (2008), le ministre a confié au Professeur Edouard Delruelle un travail de prospective citoyenne visant à réfléchir à l’avenir socioéconomique de la Région à travers la participation de tous. La méthode a comporté deux grands volets : des entretiens individuels (une trentaine de personnalités issues des milieux économiques, culturels, associatifs, à l’exclusion des politiques en exercice…) et un séminaire sur la 6e réforme de l’Etat (qui a rassemblé une dizaine de spécialistes).

Trois chantiers d’avenir

Au final, un rapport d’une centaine de pages qui s’articule autour d’un triple pacte : industriel, social et territorial. « Après avoir organisé tous ces entretiens, l’hypothèse s’est vérifiée avec force : pour réussir le redressement socioéconomique de la Wallonie, il faut intéresser et impliquer l’ensemble des citoyens », explique Edouard Delruelle. « Ce n’est pas une simple formule: si vous voulez réussir dans une économie de l’innovation, vous avez besoin de décloisonner, inclure, hybrider, ouvrir sur le monde. Mais comment faire concrètement ? C’est la question que je me suis posée et que j’ai posée à mes interlocuteurs ». Au final, le Professeur Delruelle propose trois Pactes, qui sont trois chantiers d’avenir : un Pacte industriel, un Pacte social et un Pacte territorial. Trois Pactes qui devraient être nourris par des « pôles de citoyenneté ».

Pour Jean-Claude Marcourt, qui a pris connaissance du rapport à la fin du projet, « la citoyenneté est un chantier de travail immense, mais c’est aussi une formidable opportunité qui permettra d’associer les citoyens à la relance wallonne. J’avais déjà émis l’idée d’un « pacte » lors des Fêtes de Wallonie : en le dé­clinant en trois thèmes fondamentaux, le rapport va au-delà en lançant des pistes complémentaires l’une de l’autre et concrètes».

Adéquation entre  école et monde entrepreneurial

Deux priorités avancées par l’auteur recueillent notam­ment l’assentiment sans réserve du ministre : « Un plan ‘Enfants de Wallonie’ doit être mis en route dans les meilleurs dé­lais afin de lutter contre une paupérisation rampante qui touche dangereusement la jeune génération. Quant à l’enseignement, il faut effectivement une réforme profonde, qui prendra du temps, mais qui doit permettre une meilleure adéquation entre l’école et le monde entrepreneurial. Les jeunes doivent être épaulés dans leur choix de carrière, quel qu’il soit, dès leur plus jeune âge. N’hési­tons en aucun cas, même s’il faut plus d’une mandature pour opérer cette réforme».

En conclusion, le ministre fait un pari sur l’avenir : «Les citoyens doivent redevenir des acteurs politiques, comme nous l’avons connu au temps de mai 68. Puis la politique doit saisir la balle au bond et mettre la société en mouvement ».

Ce « Pacte pour la Wallonie » est téléchargeable sur le site de l’auteur : www.edouard-delruelle.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑