Publié le 31-03-2014 | c. p.

Consolidation des liens entre le port d’Anvers, le Scheepvaart et le Port autonome de Liège

A l’occasion du symposium célébrant les 75 ans du canal Albert, le Port d’Anvers, nv De Scheepvaart et le Port autonome de Liège ont signé un contrat de collaboration soulignant l’importance du canal Albert comme axe économique  entre Anvers et Liège.

Contrat de collaboration_Eddy Bruyninckx_Erik Portugaels_Emile-Louis Bertrand

Eddy Bruyninckx, Erik Portugaels et Emile-Louis Bertrand

Par ce contrat, les 3 parties s’engagent à mener plusieurs actions pour faire du canal Albert l’axe logistique par excellence. D’abord, l’échange de données et de connaissances relatives aux flux des marchandises au sein d’une infrastructure de navigation intérieure adéquate et performante. Ensuite, la promotion des terminaux à conteneurs situés le long du canal Albert. Enfin, le renforcement de la fiabilité et de la transparence du transport fluvial par barges tout au long du canal Albert. Les parties se concerteront périodiquement et évalueront l’état d’avancement des actions planifiées. 

Le canal Albert revêt une importance cruciale pour le port d’Anvers. Il relie celui-ci aux terminaux intérieurs qui le longent jusqu’au port de Liège et jusqu’à l’hinterland européen. Eddy Bruyninckx, CEO du Port d’Anvers le confirme. « Pour nous, cette collaboration s’inscrit parfaitement dans la politique de gestion que nous développons actuellement pour l’hinterland. Il s’agit entre autres d’améliorer le transfert modal, de supprimer les obstacles opérationnels et infrastructurels au niveau des liaisons avec l’arrière-pays et d’intensifier les flux de marchandises dans l’arrière-pays du port d’Anvers. »

Erik Portugaels, administrateur délégué de nv De Scheepvaart.  « Pour nv De Scheepvaart, ce contrat de collaboration est particulièrement important. Au fil de ces 75 années, le canal Albert est devenu un axe industriel de premier plan. Les bateaux qui y transitent sont majoritairement en provenance ou à destination du port d’Anvers ou du port de Liège. Pour les entreprises établies dans les zones le long du canal, la proximité des ports est souvent l’un des arguments décisifs. Cet accord de collaboration nous permettra d’assurer une meilleure concordance entre les besoins de chacun des partenaires et par conséquent une situation win-win pour chaque partenaire. Nous pourrons ainsi accroître la qualité des services que nous offrons aux entreprises et entrepreneurs de navigation intérieure. »

 Le Canal Albert constitue également un maillon essentiel pour toute l’économie fluviale liégeoise. Selon Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, « la consolidation des liens entre le port d’Anvers, le Scheepvaart et le Port autonome de Liège est primordiale. Un hub logistique, comme celui de Liège, est un facteur important pour le succès du Port d’Anvers qui doit optimaliser ses connexions avec son hinterland naturel. Je souligne aussi l’excellente collaboration avec le Scheepvaart, ce qui permettra aux autorités portuaires de massifier leurs trafics. Par ailleurs, le Port de Liège et le canal Albert sont reconnus comme des nœuds modaux prioritaires au niveau européen et représentent l’une des composantes du ‘core network’ de ce réseau. Cela fait de Liège un partenaire unique à dimension européenne. Ce qui nous sera profitable à tous ! Je me réjouis de poursuivre cette collaboration intense.» 

Les projets d’infrastructure actuels et futurs renforceront la capacité du canal Albert. nv De Scheepvaart a pour objectif d’avoir adapté d’ici 2020 les 62 ponts du canal Albert à la hauteur du passage de navigation convenu au niveau européen de 9,10 mètres. Les bateaux fluviaux pourront ainsi empiler 4 couches de conteneurs plutôt que 3, ce qui augmentera leur capacité de chargement d’un tiers. Tenant compte de l’augmentation de trafic attendue, une étude relative à l’élargissement de la capacité du complexe éclusier de Wijnegem est actuellement en cours afin de garantir la fluidité des mouvements. Grâce à ces adaptations, le transport sera non seulement plus efficace et moins coûteux, mais surtout plus rapide, vu que le transport par le canal Albert évite aux camions les autoroutes saturées.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑