Publié le 07-05-2014 | c. p.

Recyclage des métaux : 41,5 millions € octroyés à la Reverse metallurgy

Sous l’impulsion des Ministres de l’Économie et de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, et de la Recherche et du Développement durable, Jean-Marc Nollet, le Gouvernement wallon de ce mercredi a décidé d’octroyer 41,5 millions € au projet Reverse metallurgy.

Un consortium d’industriels, d’universités et de centres de recherche se fédère dans le cadre du Plan Marshall autour d’une plateforme innovante qui débouchera sur des technologies uniques et de nouveaux produits permettant de maximiser l’efficacité et le savoir-faire wallon dans chacune des étapes du processus de recyclage des métaux et ce dans une logique d’économie circulaire et de développement durable.

Grâce à ce projet, des métaux considérés comme stratégiques pour l’Europe auront une « seconde vie » et pourront être remis sur le marché.

Rappelons-le, les métaux sont de formidables matériaux renouvelables puisque ils peuvent être réutilisés de nombreuses fois sans perdre leurs qualités intrinsèques. La rareté de certains métaux tels que le tantale présent notamment dans les GSM, le platine et l’or dans les cartes mères des ordinateurs ou encore le chrome et le cobalt combinés en alliage et utilisés notamment dans les secteurs médicaux,  aéronautiques et métallurgiques incitent les acteurs économiques et académiques à devenir leaders dans la mise au point de nouveaux processus innovants destinés à récupérer ces matériaux au départ des déchets métalliques.

Un savoir-faire historique

Historiquement, la Wallonie a développé un savoir-faire métallurgique et sidérurgique important et précisément dans le traitement du minerai vers le produit fini ou semi-fini. La rareté de certains matériaux invite à utiliser ces compétences dans le sens inverse, de la valorisation du produit fini usagé à l’élaboration de nouvelles matières de base, constituant à leur tour les « minerais » de nos industries de transformation. C’est la « Métallurgie à l’envers » ou la « Reverse Metallurgy » !

Le recyclage et la maitrise du cycle de l’efficience des matières constituent une réelle opportunité pour réduire la dépendance de la Wallonie à un approvisionnement extérieur en matière première synonyme de perte de compétitivité pour notre économie

Il s’agit donc par ce projet de promouvoir une économie circulaire consistant à produire des biens et services en utilisant de manière optimale les matières premières en amont, et en prenant les mesures adéquates pour limiter en aval les rejets polluants, la production de déchets inutilisables et toute autre externalité environnementale négative.

La plateforme ‘Reverse metallurgy’ se dédicace entièrement au recyclage et à la valorisation des métaux. Elle se compose  de nombreux partenaires industriels (Comet, Hydrometal, Citius, Carmeuse, Magotteaux, CMI, Revatech, Marichal Ketin) et du monde académique et de la recherche (ULG – Laboratoire GEMME – Génie Minéral, Matériaux et Environnement, CRM – Centre de Recherche Métallurgique et CTP – Centre Terre et Pierres) ainsi que du pôle wallon de génie méchanique, Mecatech.

 

Concrètement, les budgets consacrés à la nouvelle plateforme couvriront de nombreux projets de recherche ainsi que l’implantation en Wallonie d’un four électrique de fusion à très haute température basée sur une technologie avancée. Cette haute température permet ainsi la fusion des déchets et la séparation des différents éléments chimiques. Cette installation pyrométallurgique sera basée au sein de la société Hydrometal à Engis et servira à l’ensemble des partenaires.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑