Publié le 30-09-2014 | c. p.

CEPS et ESM : un double anniversaire

Ce jeudi 25 septembre, CEPS (Centre Européen pour la Sécurité) et ESM (European Safety Maintenance) ont fêté leur double anniversaire. Pour l’occasion, le hall de formation de la rue Guillaume d’Orange, à Seraing, avait été transformé en salle de réception pour accueillir plus de 200 invités (clients, fournisseurs, partenaires, fédérations d’entreprises, fonds de formation,…)

ceps2 ceps

Retour en arrière
En 1984, la société Cockerill Sambre, précurseur et visionnaire dans le domaine de la sécurité et de la formation, crée sa propre école du feu rue de la providence à Marchienne-au-Pont. Compte tenu du contexte industriel de l’époque, quoi de plus logique que d’en créer une dans le bassin industriel liégeois, le centre de formation de la rue Glacière ouvre ainsi ses portes.
Au début des années 90, Cockerill décide de se recentrer son activité principale, la sidérurgie ; externalise le centre de formation et confie à Jean Gibon la pérennisation et le développement de cette petite ASBL. Dix petites années plus tard, le Centre Européen Pour la Sécurité – dispense des formations dans le domaine du feu, du secourisme et du gardiennage avant de reprendre le pôle formation de la Royale Belge, devenue entre-temps AXA, spécialisée dans la manutention mécanique.
Au gré des impositions légales et des besoins de ses clients , CEPS étoffe sa gamme de formation, améliore ses centres pour devenir ce qu’il est aujourd’hui

–       3 centres de formations

–       2 unités mobiles ( Fire Truck et Fire Trainer)

–       6 domaines d’activité (Feu-secourisme-manutention-gardiennage-sécurité-environnement)

–       Près de 100 collaborateurs internes et externes

ESM a été créée en 1999, par Jean GIBON et la direction de Cockerill Sambre dans l’intention d’externaliser l’entretien des équipements respiratoires. A ses débuts, ESM était dans les bâtiments de Cockerill, avenue Greiner.  Son activité principale se limitait à l’entretien des équipements respiratoires du chaud et du froid de la sidérurgie liégeoise. Que de chemin parcouru …ESM compte aujourd’hui plus de 10 familles de produits avec le développement de sa propre marque incendie « Elite et Eliot »,  mais aussi la détection gaz, une gamme d’équipement de protection individuel, du matériel médical, du matériel et un service de travail en hauteur, etc.  Les locaux étant devenu trop petits, le conseil d’administration a décidé de construire de toute nouvelles installations sur le même site que le CEPS.

Aujourd’hui, CEPS et ESM constituent avec les autres membres du réseau VIDYAS, AFIRST, BNT, CRESEPT et TRAINING SOLUTIONS, le plus gros opérateur privé de formation dans le domaine de la sécurité en Belgique.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑