Publié le 14-10-2014 | c. p.

Belourthe élue « Entreprise de l’année », Cefaly également primée

L’entreprise liégeoise Belourthe est la lauréate de la dix-neuvième édition de ‘L’Entreprise de l’Année®’. La société Belourthe a été choisie comme lauréat parmi les quatre entreprises nominées cette année : Belourthe, Colona, le groupe Eggo-Euro Center et Lampiris.

Créée en 2006, suite à la fermeture de l’usine Nestlé à Hamoir, Belourthe est repartie de zéro, sans client, sans marque et sans produit. Grâce à sa stratégie basée sur l’innovation, la compétitivité et l’exportation, Vincent Crahay a réussi le pari de sauver ce fleuron de l’économie Wallonne. Aujourd’hui, les céréales pour bébés et autres produits nutritionnels de Belourthe sont exportés dans plus de 50 pays sur les 5 continents. Ces exportations représentent plus de 95% du chiffre d’affaires de la société.Belourthe, avec ses 68 employés, a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros.

Vincent Crahay, Chief Executive Officer de Belourthe, a reçu le trophée hier soir des mains du Premier Ministre Charles Michel.

db13a_migraine13n-1-webPour la deuxième année, le prix de ‘L’Entreprise Prometteuse de l’Année®’ a été décerné. Le lauréat de ce prix est une autre société liégeoise : CEFALY Technology. L’entreprise a été choisie parmi les quatre nominées pour cette année : CEFALY Technology, intoPIX, ORA et UNITEQ. Le prix a été remis des mains du Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l’Emploi et de l’Economie, Didier Gosuin.

CEFALY Technology a mis au point le premier appareil de neurostimulation crânienne externe pour le traitement de la migraine. Sa croissance à deux chiffres durant les 4 dernières années s’est encore accélérée depuis l’approbation du dispositif aux USA où celui-ci est protégé par plusieurs brevets. Une collaboration étroite avec l’Université de Liège, mais également avec 11 universités européennes, lui offre de nombreuses perspectives pour de nouvelles innovations dans le traitement de différentes pathologies du système nerveux.

Un trophée mondialement reconnu
EY organise pour la dix-neuvième année consécutive l’élection de ‘L’Entreprise de l’Année®’ dans la partie francophone du pays. « ‘L’Entreprise de l’Année®’ couronne les entreprises qui affichent une croissance et des résultats spectaculaires et qui se distinguent en matière d’entrepreneuriat, de stratégie, de gouvernance, de sens de l’innovation, d’ouverture sur le monde et qui font preuve d’une ténacité en toutes circonstances. La dix-neuvième édition de ‘L’Entreprise de l’Année®’ fut à nouveau une édition durant laquelle nous avons vu concourir des nominés extrêmement compétents, ambitieux et performants. Mais parmi les finalistes, une entreprise a particulièrement impressionné le jury par ses qualités et ses ambitions: Belourthe. Nous sommes sincèrement ravis de voir une entreprise aussi performante et dynamique que Belourthe couronnée comme ‘L’Entreprise de l’Année 2014®’ », précise Philippe Pire, Associé chez EY.

Belourthe succède à Tilman (2013), TPF (2012), Hamon (2011), Exki (2010), Proximedia (2009), FIB Belgium (2008) Amtoys/Noukie’s (2007), Concept et Forme (Stûv) (2006), Callataÿ et Wouters (Sopra Banking Software) (2005), Pharmadeal (Pharmexx) (2004), Euroscreen (2003), I.R.I.S. Group (2002), Eurogentec (2001), EVS Broadcast Equipment (2000), IBA (1999), Ariane II (Sogeti Belgium) (1998), Moorkens Projects (1997) et DB Associates (AOS
Belgium) (1996).

«Construite sur un site industriel de production abandonné par une grande multinationale, Belourthe a réussi à redévelopper une activité industrielle et commerciale et, dans sa stratégie, à intégrer un processus de production performant à des programmes de R&D et de marketing, débouchant ainsi sur un business model rentable privilégiant l’exportation. Voilà l’histoire qui a séduit le jury et l’a conduit à choisir Belourthe comme ‘L’Entreprise de l’Année
2014®’ », souligne le Président du jury, le Baron Jean Stephenne.

Une récompense pour une jeune entreprise à fort potentiel de croissance
Le prix de ‘L’Entreprise Prometteuse de l’Année®’ en était par ailleurs à sa deuxième édition dans la partie francophone du pays. Ce prix récompense une jeune entreprise en pleine phase de développement. Parmi les entreprises présélectionnées, CEFALY Technology, intoPIX, ORA et UNITEQ ont retenu l’attention toute particulière du jury, mais une entreprise parmi celles-ci est sortie du lot : CEFALY Technology, qui succède à OpenERP, lauréat en 2013. «En choisissant CEFALY Technology au sein d’un panel de nominés tous aussi remarquables et prometteurs, le jury récompense une société qui a mis au point un produit très innovant dont le potentiel commercial international est important. À la tête de l’entreprise lauréate siège un management mûr et expérimenté qui pourrait conduire un jour la société vers le titre de ‘L’Entreprise de l’Année®’. C’est d’ailleurs tout ce que le jury lui souhaite », déclare Pierre Rion, président du
jury.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑