Publié le 17-10-2014 | c. p.

Sunslice, grand gagnant de la 1ère finale wallonne du concours Startech

Ce 16 octobre 2014 a lieu la 1ère finale régionale du programme startech. Startech est un « Student Incubator » dont l’objectif est de susciter des étudiants-entrepreneurs, et au-delà, de former de futurs ingénieurs à ce type de débouchés pour leurs études.

La sensibilisation chez les jeunes, un enjeu pour l’entrepreneuriat
Dans le cadre d’une étude menée par l’ASE, si 56% des étudiants souhaitent lancer leur propre entreprise, seuls 50% des diplômés envisagent cette voie professionnelle. Il est donc impératif de maintenir cette flamme entrepreneuriale à la fin des études. C’est un des objectifs majeurs du Programme Entrepreneuriat 3.152 développé par l’ASE qui s’articule autour de 3 axes et 15 leviers. Le volet startech s’intègre dans les outils de formation expérientielle en entrepreneuriat pour les étudiants de Hautes Ecoles et particulièrement d’ingénieurs. Il est mené conjointement par l’ASE et WSL.

Le programme startech
Le principe est de les aider à développer une idée de création d’entreprise, étoffée progressivement pour aboutir à un prototype/projet commercialisable au terme du programme. Au-delà de la technique, il s’agit de faire évoluer le projet en le confrontant dès le début au « client » suivant des méthodes dites « agiles ». L’objectif est de se rapprocher d’un modèle économique tel que le Business Model Canvas. Startech s’étale sur une durée d’environ dix semaines (février – mai) et se termine par un concours qui récompense les meilleurs projets.

Le programme s’articule autour de :

  • 12 séances (1 séance axée « créativité » (HERS), 10 séances de coaching et une présentation finale),
  • Préparation des étudiants avant les séances,
  • Contrôle des acquis en séance,
  • Engagements pédagogiques.

L’édition 2014
En 2014, 4 écoles ont participé au programme startech :

  • UCL (fac de polytechnique),
  • Helmo Gramme,
  • UMons (polytechnique),
  • Haute Ecole Robert Schuman de Arlon.

Ce sont 137 étudiants qui ont mis en place 56 projets en incubation. Un concours a eu lieu au sein de chaque établissement. Un jury composé de professeurs, de chefs d’entreprises, d’investisseurs potentiels a désigné le finaliste de chaque école. Ce sont donc 4 équipes qui s’affronteront lors de la finale régionale organisée par WSL et l’ASE.

  • Sunslice (UCL) : Produit reprenant le principe du chargeur solaire implémenté sous un concept innovant : un puzzle de cellules solaires qui peuvent être assemblées et connectées à un chargeur d’appareil,
  • Upersonify (Polytech Mons) : Société d’impression 3D, principalement orientée « luminaires » se différenciant par le design, la beauté et la qualité,
  • Home Garden (Helmo Gramme) : Mini-jardins d’intérieur équipés de la dernière technologie en matière d’horticulture : l’aéroponie permettant la culture sans terre,
  • GameOn (Haute Ecole Robert Schuman) : C’est une première app destinée à sonder ce marché. Le concept est simple : un smartphone devient un gamepad pc wireless taillé pour la course virtuelle. L’équipe planche déjà sur d’autres applications tournées elles aussi vers le jeu vidéo.

Pour cette première wallonne, un jury d’experts de terrain a été composé afin d’évaluer ces projets :  Vincent Bovy, ASE – Agnès Flémal, WSL – Christophe Fruytier, CEO de TUZZit (start-up soutenue par WSL) – Marc Honoré et Romain Cambier de SHAREIF, les gagnants de l’édition précédente. Le prix 2014 a été attribué à Sunslice. Il s’agit d’une participation au salon des entrepreneurs Tiecon 2015 à Santa Clara en Californie, USA.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑