Publié le 12-02-2015 | c. p.

Vivre plus intelligemment à Liège : 10 projets entrepreneuriaux portés par les étudiants de HEC-ULg

En lien avec le lancement du Smart City Institute à HEC-ULg (le 8 janvier 2015) et de son incubateur, « le City Lab », Accenture, la Ville de Liège et HEC-ULg ont invité les 320 étudiants de dernière année à HEC-ULg à travailler, par groupes multidisciplinaires de 5 étudiants, sur des projets entrepreneuriaux permettant de rendre la ville de Liège plus durable et plus intelligente. L’objectif ultime : incuber plusieurs projets de start-ups dans le City Lab (incubateur de l’institut et entité thématique du Venture Lab dédiée aux villes intelligentes).

 

Les 10 projets entrepreneuriaux retenus :

CigButtTogether
Le « Projet de Ville 2012-2022 » de la Ville de Liège fait notamment de la gestion des déchets une priorité hors de laquelle les étudiants, du projet CigButtTogether, ont identifié la problématique de la pollution due aux mégots de cigarettes. En effet, ce défi non résolu constitue une entrave conséquente à la propreté urbaine.
Le projet CigButtTogether vise principalement à collecter les mégots de cigarettes à travers la Ville entière, mais ne s’arrête pas là. Les objectifs sont multiples. En prenant en charge l’installation de cendriers spécialisés, ainsi que la récolte de son contenu, les étudiants souhaitent diminuer les coûts de gestion des déchets des secteurs tant publics que privés. À l’aide d’indicateurs de niveau incorporés aux poubelles et de l’usage de véhicules électriques, ils assureront également une collecte écologique et durable. À terme, ils valoriseront ces mégots en livrant les quantités collectées à leur partenaire de recyclage TerraCycle prenant alors en charge leur transformation en matières premières réutilisables. En retour, ils génèrent des fonds destinés à être alloués à des associations sélectionnées.

Energy Master
Les étudiants du projet Energy Master soutiennent l’idée qu’une majorité de la population n’a pas conscience des gestes simples à effectuer et de leur pouvoir bénéfique sur notre environnement.
Pour pallier ce problème, ces étudiants proposent un « serious game », où l’utilisateur pourrait gérer sa maison fictive au quotidien et ainsi voir l’impact de son comportement sur la consommation d’énergie grâce à un système de points gagnés ou perdus et à un classement général à la fin de chaque journée.
Grâce à un partenariat avec des entreprises locales soucieuses de l’environnement, les utilisateurs recevraient de manière régulière des centaines de conseils pour diminuer leur consommation d’énergie et ainsi grimper dans le haut du classement.

HeatHEC
Le projet HeatHEC consiste à créer un partenariat avec les centres de données en expansion dans la région liégeoise en vue de valoriser la chaleur produite par leurs serveurs de calcul dans les bâtiments de la ville. En effet, les centres de données requièrent d’importantes infrastructures et un système de refroidissement colossal afin de maintenir leurs équipements et installations à une température d’environ 20°C. Simultanément, les villes rencontrent des problèmes à garantir de l’électricité et du chauffage à l’ensemble de leurs concitoyens.
Afin de satisfaire la demande grandissante de la part de leurs clients, les centres de données éprouvent le besoin de s’agrandir. HeatHEC leur offre la possibilité de s’étendre en décentralisant leurs serveurs dans différents bâtiments de la ville. Ainsi, la chaleur émise par les installations n’est plus gaspillée et est récupérée afin de réchauffer les bâtiments de la ville. La mise en place d’un cloud computing privé permettra alors aux centres de données de récupérer les données disséminées. Il s’agit donc d’un partenariat gagnant-gagnant: d’une part, les centres de données économiseront sur les coûts liés au refroidissement et l’agrandissement de leurs infrastructures; d’autre part, les bâtiments publics et privés verront leurs factures d’énergie diminuer.

Home Sweet Home
Le projet Home Sweet Home (HSH) a pour but d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments en Province de Liège. Grâce à sa bonne connaissance globale du marché, HSH propose au client une solution intégrant l’ensemble des démarches clés du projet de rénovation. Il s’occupe de la réalisation de l’audit, de la sélection de l’entrepreneur, de l’obtention d’un financement attractif auprès des institutions financières ainsi que des subsides octroyés par la Région Wallonne et enfin du suivi des clients une fois le processus terminé.
En servant de lien entre l’ensemble des acteurs du secteur, HSH vise à encourager les ménages ainsi que les PME de la Province de Liège à franchir le pas. Les intérêts pour ceux-ci sont nombreux. La principale valeur ajoutée réside dans la simplicité et rapidité de sa solution pour les clients. Il s’engage également à offrir l’audit aux clients qui désirent investir dans de gros travaux de rénovation.

Microsmart
Le projet Microsmart propose une solution innovante : une plateforme de « crowdfunding » destinée à des projets d’énergie renouvelable financés grâce à des investissements responsables de la population locale. Concrètement, les entreprises et les autorités publiques peuvent soumettre leurs projets tendant à l’amélioration de la gestion énergétique. Une fois évalués et sélectionnés, ils sont proposés aux éco-investisseurs via la plateforme. Ces derniers peuvent alors investir dans le projet de leur choix afin de participer à sa concrétisation

Power Fit
Le projet Power Fit repose sur un service destiné aux centres de fitness afin de réduire leur facture d’électricité tout en leur procurant un avantage compétitif en ce qui concerne les énergies renouvelables. Ces derniers produiront leur propre énergie « verte » en récupérant l’énergie produite par l’effort physique des clients s’exerçant sur les machines de sport (vélos, rameurs,…).
De plus en plus de citoyens sont préoccupés par leur santé et leur bien-être. Ces derniers sont donc de plus en plus amenés à se rendre dans les centres de fitness et ceux-ci sont au nombre de 35 à Liège et dans ses environs. L’augmentation du prix de l’énergie ainsi que la pression existante par rapport aux énergies renouvelables ont poussé les gens à trouver de nouvelles façons de produire de l’énergie d’une façon durable.
Power Fit est capable de répondre à ces deux tendances majeures. En effet, en contrepartie d’une redevance mensuelle (qui dépendra du nombre de machines devant être équipées et qui sera inférieur au montant de l’énergie économisée), Power Fit offre une solution complète permettant de récolter l’énergie produite aux centres de fitness.

Share your space
Share your space est un projet qui vise à améliorer l’utilisation de l’énergie (mazout, électricité…) des bâtiments occupés par des entreprises établies au sein de la ville de Liège.
Share your space consiste en la création d’une application permettant la location de locaux situés dans une entreprise, telle que des bureaux ou des salles de conférences, à des personnes externes à la société. Toute entreprise disposant de pièces libres suite, par exemple, au départ d’un employé, pourrait proposer la location de cette pièce pour quelle que durée que ce soit (au minimum 1 heure) via notre application “Share your Space”. Les principaux potentiels locataires seraient des travailleurs étrangers en mission à Liège ou des start-ups ne disposant pas d’assez de fonds pour financer la location “longue durée” d’un bâtiment.
Ce système permettra une utilisation plus efficiente des bâtiments existants puisque les travailleurs utiliseront des espaces déjà éclairés et chauffés, au lieu de devoir fournir de l’énergie à des bâtiments inutilisés.

Sustain’a’bin
Le projet Sustain’a’bin entend rendre la collecte des déchets plus simple et attrayante, en créant de la valeur :

Pour les grandes entreprises, en rendant leur processus de collecte plus efficient, tout en améliorant leur image environnementale et durable, au travers d’un système d’évaluation et en mobilisant leur personnel vers un but commun.
Pour les employés, en leur proposant un réel incitant à trier leurs déchets, sous forme de primes correspondant au montant de canettes et de bouteilles qu’ils jettent.
Pour les sponsors, en les associant à une initiative environnementale et durable.
Pour les entreprises de recyclage, en leur revendant de la « matière première secondaire » 
issue d’une initiative innovante et durable.
Le partenariat avec Shanks leur permet de bénéficier de son portefeuille de clients, auxquels ils leur proposent, en échange d’un loyer mensuel, le ramassage de leurs canettes et bouteilles, la mise en place un système de récompenses et l’élaboration d’un classement présentant leur niveau de durabilité. Lorsque les employés se débarrassent de leurs canettes ou bouteilles dans les poubelles Sustain’a’bin, la société gagne des points qui seront accumulés et pourront être échangés contre des cadeaux offerts par les sponsors, c’est-à-dire les entreprises qui placent leurs publicités sur les poubelles.

Water Loop
Partant du constat que d’ici 2050, l’eau potable deviendra une ressource naturelle de plus en plus rare, les étudiants du projet Water Loop ont décidé de présenter la solution « Shower of the future » ou « douche du futur ». Cette douche, créée par une entreprise suédoise en collaboration avec la NASA, est un produit innovant qui réduit la consommation d’eau. Le processus est le suivant : l’eau est filtrée, recyclée et la partie propre est réinjectée dans le circuit, tandis que les résidus vont dans les eaux usées. Grâce à cette technologique qui fonctionne avec de la nanotechnologie, la consommation d’énergie lors de la douche est réduite de 80%, et de 90% pour l’eau. Plus concrètement, cela représente une économie de 31,5% sur la facture d’eau et 15% sur la facture d’énergie.
La valeur ajoutée du projet consiste en un panel de services liés à la douche. Ces services incluent la maintenance, la possibilité d’approvisionner en capsules, d’informer quand la capsule doit être remplacée via une application sur Smartphone. Il existe également une possibilité de fournir un rapport de consommation aux entreprises désireuses d’en obtenir un, ainsi que de vendre des produits liés à la douche (savons, produits d’entretien…).

B’in Smart
Pour la ville de Liège, qui voudrait améliorer la gestion de ses déchets, le projet B’in Smart propose de mettre en place un système innovant, ayant déjà fait ses preuves dans plusieurs grandes villes et qui lui permettrait de réaliser des économies importantes dès la première année: remplacer ses poubelles publiques par des poubelles solaires.

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑