Publié le 20-02-2015 | Jacqueline Remits

Dogstudio : la petite agence namuroise qui grimpe à l’international

Dogstudio, la petite agence de création digitale, vient de signer un contrat avec la maison-mère de Microsoft à Seattle ! Franco Dragone l’a choisie pour sa nouvelle identité visuelle. Elle réalise celle du pavillon belge de l’Exposition universelle de Milan et compte des clients à San Francisco, Londres, Dublin, Milan, Macao… Mais comment fait-elle ?

« Nous venons de gagner un contrat avec Microsoft à Seattle !, se réjouit Gilles Bazelaire, co-fondateur associé, responsable clientèle et de la vision de l’entreprise chez Dogstudio. La maison-mère nous a choisis pour réaliser un projet avec eux. C’est énorme ! » Comment une petite société namuroise se fait-elle remarquer à l’ouest des Etats-Unis ? « Mon frère Mathieu, directeur technique de Dogstudio, a étudié le design et moi la communication. Nous avons entamé notre expérience professionnelle en travaillant pour de grandes boîtes de com’ et de pub à Bruxelles. Après une pause-carrière d’un an, je suis revenu m’installer à Namur, ma ville natale. Avec des parents indépendants, mon frère et moi  voulions l’être aussi. Nous nous sommes lancés, chacun dans notre coin. Nous sommes de la génération des bidouilleurs qui commençaient à découvrir Internet. En bons geeks, nous nous sommes sentis hyper-concernés et nous nous sommes auto-formés. » En 2006, avec deux autres associés, ils fondent la société Dogstudio. « Dès le début, nous avons voulu associer différentes compétences, le design, le développement, l’informatique… Très vite, nous avons eu des clients, au début surtout des PME, mais aussi des clients importants comme des institutions européennes et des sociétés du secteur pharmaceutique. Cela nous a permis de développer notre agence digitale. »

Concentré de dynamisme

Une agence digitale haut de gamme. « Nous réalisons des sites très qualitatifs. Nos clients apprécient notre créativité, notre flexibilité et notre concentré de dynamisme ! Nous nous remettons sans cesse en question, nous sommes impliqués dans pas mal de réseaux. Nous avons créé l’asbl Kikk Festival, un festival international de culture digitale à Namur qui attire chaque année 4 000 personnes. Cette manifestation nous a permis de développer notre réseau. Impliqués dans notre métier, on s’ouvre beaucoup à ce qui se fait, on visite des festivals, on envoie nos employés dans des conférences à l’étranger. Etant donné le niveau de qualité et des secteurs sur lesquels nous voulions aller, nous avions besoin de donner une dimension internationale supplémentaire pour pouvoir répondre à nos attentes. »

C’est ainsi que les créatifs namurois collaborent comme consultants à Instaply, une start-up florissante de San Francisco. Mis en concurrence avec les plus grandes agences belges et françaises, ils remportent l’appel d’offres pour créer la nouvelle identité visuelle de Franco Dragone et de ses différents spectacles. « Nous avons bossé jour et nuit pour remporter ce concours et nous l’avons gagné avec nos tripes ! Nous sommes en train de plancher avec les équipes de Franco Dragone pour encore améliorer l’expérience digitale avant et après un spectacle. » L’agence travaille aussi avec plusieurs sociétés de jeux vidéo. « Nous avons en charge la stratégie digitale de l’agence de jeux Nordeus, l’un des leaders mondiaux de jeux vidéo, implantée à San Francisco, à Londres, à Dublin et en Serbie. Elle a développé Top Eleven, le jeu vidéo le plus actif du monde avec 11 millions de joueurs. Nous avons remporté l’appel d’offres pour nous occuper de leur nouveau site. » L’agence a également été choisie pour réaliser la communication digitale du pavillon belge de l’Exposition universelle de Milan 2015, son site Internet, une application mobile distribuée aux visiteurs, un commerce en ligne pour valoriser les produits belges et assurer la présence du pavillon sur les réseaux sociaux.

Parmi les plus 20 belles agences mondiales

Ces succès valent aux créatifs namurois une reconnaissance internationale de la part du milieu. Dogstudio a ainsi été nommée par un magazine spécialisé américain parmi les 20 plus belles agences digitales mondiales de 2014. Ce qui lui a valu d’être remarquée par Microsoft. L’an dernier, elle a développé un chiffre d’affaires de 1,4 million d’euros et emploie 18 personnes.

Les objectifs ? « Continuer comme cela, avec ce déploiement en Belgique et à l’international. L’agence pourrait grandir jusqu’à 30 ou 40 personnes, mais nous voulons rester flexibles, pas devenir une méga-agence. L’idée serait d’ouvrir un bureau à l’international, dans un lieu compatible avec notre fuseau horaire. Pas juste une surface commerciale, mais un vrai bureau avec des gens qui bossent. »

 

Dogstudio : Rue de l’Evêché n° 10 à 5000 Namur – Tel : 081/24.81.40 – www.dogstudio.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑