Publié le 25-02-2015 | c. p.

AMOS : un nouveau téléscope solaire pour la Sibérie

La société liégeoise AMOS a été choisie par LZOS, le 1er fabricant de verre optique russe situé dans la région de Moscou, pour réaliser l’étude conceptuelle du télescope solaire commandé par l’Académie des Sciences de Sibérie. Il s’agit d’une première phase qui devrait être suivie, à partir de 2017, de la réalisation et de l’installation.

Forts d’une première collaboration réussie pour la conception et la fabrication du télescope terrestre ARIES (actuellement en cours d’installation dans le nord-est de l’Inde), la société liégeoise AMOS et la société russe LZOS vont à nouveau mettre en oeuvre leurs compétences respectives dans un nouveau projet de télescope, solaire cette fois.

amosEn effet, LZOS a obtenu de l’Académie des Sciences de Sibérie la commande d’un télescope solaire de 3m de diamètre, avec toute l’infrastructure associée ainsi que les instruments d’observation. A titre de comparaison, le plus grand télescope solaire actuel est le New Solar Telescope (USA), dont le diamètre est de 1,6m. Le télescope russe est donc un projet ambitieux qui n’est supplanté que par le projet américain DKISTde 4m.

Le « Sayan Solar telescope coronagraph », pour lequel AMOS sera maître d’oeuvre et dont les miroirs seront fournis par LZOS, représente pour AMOS, au cours de la phase 1, un total de 39.000 heures de travail sur 2 ans pour un montant de 4,8M€. La réalisation du projet, quant à elle, fera l’objet d’un second contrat qui devra couvrir la période 2017-2022.

Cette collaboration est porteuse d’avenir pour les deux entreprises ayant des compétences complémentaires dans le domaine des télescopes terrestres de grande taille. Elle confortera leur position de leader en vue des projets astronomiques les plus ambitieux qui sont en cours de démarrage.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑