Publié le 20-04-2015 | Céline Léonard

Des contenants mangeables et imperméables

C’est une petite révolution dans le secteur alimentaire. Le chocolatier Pascal Bedeur a mis au point un procédé de moulage conférant à n’importe quel contenant mangeable une imperméabilité totale. Un procédé 100% belge développé avec l’appui d’un amateur fou de chocolat, Michel Willems. L’innovation a été brevetée sur tout le territoire de l’Union européenne.

Certaines innovations sont le fruit du hasard. L’invention mise au point par Pascal Bedeur et Michel Willems appartient à cette catégorie. Artisan chocolatier, le premier partager sa passion en donnant des cours de chocolat aux particuliers. Amateur passionné, le second est l’un de ses étudiants.

Un soir, dans le cadre d’un de ses ateliers, Pascal Bedeur est interpellé par Michel Willems : « Il m’a demandé si je connaissais une recette permettant de mettre n’importe quel liquide dans une praline. Selon mes connaissances de l’époque, pour qu’un liquide tienne sans la moindre fuite dans une praline, il fallait une forte teneur en sucre dans sa composition afin de rendre la praline imperméable par cristallisation. Quand il m’a demandé s’il était possible de remplacer la liqueur par de l’eau sans sucre, j’ai vraiment fait l’impasse ».

Mais Michel Willems est du genre têtu. «Quelques mois plus tard, je l’ai vu revenir, se souvient Pascal Bedeur.Il tenait dans la main un prototype de praline. Elle contenait un coulis de fruits et tout ce liquide restait à l’intérieurmalgré sa faible teneur en sucre.»

 «Cette idée, je l’aie eue grâce à ma fille Tippawan, explique Michel. Elle suivait des cours de chocolaterie et je l’aidais à faire ses exercices. Nous travaillions avec de l’huile vierge de noix de coco. Un jour, nous avons oublié une bouteille de whisky dans le congélateur. Nous avons versé le whisky dans la praline sur une fine membrane d’huile vierge de noix de coco, ce qui a eu pour conséquence de refroidir l’huile ainsique le chocolat. C’est en voulant réchauffer le tout que nous sommes arrivés à ce queles bords du chocolat fusionnent sans fondre.  Et, ce faisant, créer uncontenant en chocolat parfaitement hermétique, qui ne présente aucune fuite jusqu’à une température de 15 degrés, même si le contenuest un liquide sans sucre.»

Dans un premier temps, Pascal et Michel se rendent au pôle de compétitivité Wagralim avant de passer une journée à l’ULg Agro-BioTech. «Ce que nous avons  découvert de façon pratique, on a pu nousl’expliquer de façon scientifique. Nous avons notamment appris que le beurre de cacao avait une « mémoire »  et que, moyennant le respect de certaines conditions techniques, il reprenait sa formeinitiale au bout d’un certain délai ».

Les compétences de Pascal et l’inventivité de Michel valaient bien un brevet. Celui-ci a été validé par l’Office européen des brevets (OEB) et est publié depuis septembre 2014. Un brevet qui ne repose pas uniquement sur le chocolat. Toute autre matière alimentaire, répondant à un certain nombre de conditions, pourrait tout aussi bien faire l‘affaire. Et c’est ici que le brevet prend toute sa valeur : toute matière comestible pour réaliser le contenant, tout liquide pour servir de contenu (thé, café, alcool, coulis, jus de fruits, yoghourts,…) : le champ des possibles est infini !

Actuellement, le produit est fabriqué par Pascal Bedeur.  Pour les deux compères, l’idéal serait de licencier le brevet auprès d’entreprises ou d’artisans qui, par leur savoir-faire, pourrait conférer au produit toutes ses potentialités.

 

Qui est Pascal Bedeur ?

Diplômé de l’École hôtelière, Pascal Bedeur a exercé l’art de la restauration dans quelques belles maisons de la région : L’hostellerie Lafarque (Pepinster), L’Enoteca (Liège),  Le Charme Chambertin (Clermont),…. Il a, ensuite dévié vers la chocolaterie, la confiserie et la glace en suivant des cours dans un Centre IFAPME. En 1988, il ouvre une chocolaterie artisanale à Stavelot avant de s’implanter, huit ans plus tard, à Fléron. Après 16 années passées dans le monde du chocolat, Pascal Bedeur décide de proposer à sa clientèle des « ateliers chocolat ». Un succès non démenti depuis lors qui a contribué à sa renommée au-delà des frontières de la province de Liège. Depuis 2010, Pascal Bedeur dispense également des cours à de futurs chocolatiers à Château Massart.

Pascal Bedeur : Avenue des Martyrs n°161 à 4620 Fléron – Tel : 04/257.53.35 – www.lesatelierschocolatpascalbedeur.be // www.nnt-pralines.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑