Publié le 10-06-2015 | Céline Léonard

Quel avenir pour le photovoltaïque ?

pascal califice

Pascal Califice, Directeur de Coretec.

Le photovoltaïque a encore un avenir en Wallonie : tel est le message que souhaitait délivrer l’entreprise Coretec. Pour ce faire, la société d’engineering avait organisé, ce mardi 9 juin, une après-midi d’information dédiée à cette technologie.

«Après avoir connu une formidable envolée, les panneaux photovoltaïques ont commencé à avoir mauvaise presse, explique Pascal Califice, Directeur de Coretec. Une situation essentiellement due au flou législatif les entourant et, plus particulièrement, à l’absence d’informations relatives aux grandes puissances (ndlr : supérieures à 10kW). Ils demeurent pourtant l’une des technologies les plus novatrices et  prometteuses de ces dernières décennies.»

coretec belle ile980 panneaux sur le toit de Belle-Ile
Deux heures durant, face à un public de professionnels, Coretec entouré de différents partenaires a fait le point sur les avancées technologiques, le cadre réglementaire, le régime actuel des certificats verts (le régime kECO), les possibilités de financement,… Un exposé qui s’est clôturé par la visite de l’installation réalisée par Coretec sur le toit du centre commercial Belle-Ile. Pas moins de 980 panneaux y ont été mis en service au mois de janvier dernier. Couvrant 10% des besoins en électricité de la galerie, ils devraient permettre de réaliser une économie annuelle de 60.000 €. Leur temps de retour sur investissement est quant à lui estimé à 4 ans ½.

Et Pascal Califice de conclure : «Tant de choses négatives ont été formulées sur le photovoltaïque. Au travers de cette journée, nous voulions témoigner de notre confiance dans ce secteur. Toute entreprise qui consomme de l’électricité et qui dispose d’une surface de toiture supérieure à 500m² peut assurément faire du photovoltaïque une solution intéressante.»


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑